Ci-dessous le scan du magazine Télé 7 Jours où Mélanie parle de l’émission RDV en terre inconnue qui sera diffusée mardi prochain (29/11) sur France 2. Hâte!

Le cinéaste Radu Mihaileanu président du jury du 8e festival des Arcs

Le 8e festival du cinéma européen des Arcs se tiendra du 10 au 17 décembre au coeur de la station savoyarde. Le cinéaste franco-roumain Radu Mihaileanu (« L’Histoire de l’amour ») présidera le jury, composé notamment de Mélanie Doutey, Catherine Corsini et le compositeur Bruno Coulais. Le réalisateur Antonin Peretjatko (« La loi de la jungle »), présidera de son côté le jury des courts métrages.

[…]

Source FRANCETVINFO

Bonjour! J’ai rajouté dans la galerie 467 captures d’écrans de Mélanie dans la deuxième partie du téléfilm La Main du Mal diffusé lundi soir sur TF1. L’épisode final a réuni 5,2 millions de télespectateurs pour 21,2% de pda.

Dans ce deuxième volet diffusé ce soir sur TF1, Mélanie Doutey affronte à la fois JoeyStarr et Grégory Fitoussi. On ne connaissait pas son côté sombre… Mais le rôle lui va si bien !

Vous êtes-vous donné du mal pour préparer ce rôle ?

Ce qui m’a donné le plus de mal, c’est d’assister « pour de vrai » à des affaires difficiles. J’ai beaucoup traîné au tribunal, j’ai rencontré des avocats. C’est la première fois, dans une fiction, qu’on me donne un métier, je suis avocate avant d’être femme. Le personnage ne joue pas sur la séduction. Et ça m’a beaucoup plu.

Ce métier d’avocate, vous le feriez bien… ou mal ?
Faire ce métier, j’en serais incapable ! Déjà, les études sont trop longues (rires). Mais surtout, je ne pourrais jamais défendre l’indéfendable, comme le fait mon personnage. Je n’en dormirais pas de la nuit.

Avez-vous eu du mal à regarder en détail certaines photos de meurtres que votre personnage doit étudier pour l’enquête ?
Non, pas spécialement. C’était très bien fait, les maquilleuses ont bien bossé, mais j’avoue que je ne suis pas du tout effrayée par le sang. Je suis amatrice de films d’horreur !

Qui représente le Mal dans cette mini-série ?
A priori, cette main du mal, c’est celle de JoeyStarr, le meurtrier. Mais au bout du compte, nous sommes tous à la fois bourreaux et victimes. Tous coupables. À la lecture du scénario, je n’avais pas capté à ce point l’ambiguïté de chaque personnage. C’est comme un virus qui s’infiltre et qui nous gangrène tous.

La Main du mal est l’adaptation d’une mini-série anglaise, Perfect Crime. Les scénaristes ont-ils eu du mal à l’adapter ?
Pour avoir vu l’original, je sais en tout cas qu’ils ont fait du bon boulot. Ils ont dû adapter le scénario à notre système judiciaire, qui n’est pas du tout le même qu’en Angleterre. Et dans la version française, il n’y a pas d’un côté le méchant et de l’autre le gentil. Nous sommes davantage dans la suggestion. C’est plutôt au spectateur de juger.

Votre partenaire JoeyStarr est-il si « mal embouché » que certains le disent ?
Mal embouché ? Que voulez-vous dire ?

Quelqu’un qui s’exprime grossièrement, qui a une attitude désagréable…
Mais pas du tout ! J’avais déjà rencontré Joey sur le tournage du Bal des actrices, de Maïwenn. Travailleur, bosseur, hyper généreux sur un plateau, il est loin de l’image des tabloïds. Ce n’est sûrement pas lui qui remporterait le prix de la grossièreté sur le plateau !

Joey n’est donc ni mal embouché ni mal luné, alors ?
Vous tenez vraiment à glisser le mot « mal » dans toutes vos questions ! Eh bien non, je ne l’ai trouvé ni mal embouché ni mal luné ni… mal en point (rires).

Un mot sur l’autre « mâle » du film, Grégory Fitoussi…
C’est un chercheur. Il était très investi, très concentré. Grégory n’était pas du tout intimidé par le milieu des tribunaux, il a l’habitude, avec son rôle dans la série Engrenages (où il incarnait un avocat, ndlr). Nous avons fait ensemble, avec le metteur en scène, un véritable travail de répétition.

On vous connaît moins dans ce registre sombre… C’est dommage : le Mal vous va bien !
Merci, je prends cela comme un compliment. C’est vrai qu’on m’associe plutôt aux comédies romantiques. J’en ai fait plusieurs – pas toutes réussies d’ailleurs ! –, mais j’avais envie de passer à autre chose, de me servir de ma part d’ombre. Je vieillis peut-être…

Découvrez le 2ème épisode de La main du mal lundi 14 novembre à 20h55 sur TF1.